Firibastat – First-in-class – insuffisance cardiaque

FIRST-IN-CLASS- INSUFFISANCE CARDIAQUE

En dépit de certaines avancées médicales, le taux de mortalité lié à l’insuffisance cardiaque reste élevé : près de 50% des personnes diagnostiquées avec une insuffisance cardiaque meurent dans les 5 ans. Il y a donc un besoin urgent de développer de nouveaux traitements pharmacologiques de l’insuffisance cardiaque. Quantum Genomics prévoit de démontrer l’intérêt thérapeutique des BAPAIs pour le traitement de l’insuffisance cardiaque.

Les travaux exploratoires menés par l’équipe dirigée par le Dr. Catherine Llorens-Cortès en collaboration avec l’équipe du Pr F. Leenen du Heart Institute d’Ottawa (Canada) ont permis de mettre en évidence qu’une hyperactivité du système rénine-angiotensine cérébral ainsi que du système sympathique pouvaient contribuer au remodelage et au dysfonctionnement progressifs du cœur après un infarctus du myocarde. Ainsi l’administration de firibastat à des rats ayant subi un infarctus du myocarde, permet au travers de l’inhibition de l’APA et de la formation d’AngIII au niveau du cerveau, de réduire l’activité du système nerveux sympathique et d’améliorer le fonctionnement du ventricule gauche du cœur des animaux.

Le produit firibastat apparaît donc comme un nouvel agent thérapeutique prometteur pour le traitement de l’insuffisance cardiaque à la fois chez l’Homme et chez l’animal. Après avoir collecté d’excellentes données d’efficacité chez l’animal et de sécurité chez l’Homme lors de l’étude de phase IIa, Quantum Genomics a dévoilé en juin 2018 le design de son étude de phase IIb dans l’insuffisance cardiaque avec son candidat-médicament first-in-class, firibastat.

Cette étude, dénommée QUORUM (QUantum Genomics firibastat Or Ramipril after acUte Myocardial infarction to prevent left ventricular dysfunction), permettra d’évaluer l’efficacité et la tolérance du firibastat par rapport au Ramipril, chez les patients après un infarctus aigu du myocarde (IDM). Le firibastat cible le système-rénine-angiotensine cérébral. Grâce à un triple mécanisme d’action, il permet d’agir simultanément sur les vaisseaux, le cœur et le rein, offrant des perspectives prometteuses dans le traitement de l’insuffisance cardiaque.

QUORUM est une étude multicentrique, multinationale, randomisée, menée en double aveugle, avec 3 groupes parallèles. L’essai clinique entend recruter environ 300 patients, inclus après un infarctus aigu du myocarde traités par angioplastie primaire. Les patients seront randomisés pour recevoir soit une faible dose de firibastat, soit une dose standard de firibastat ou de Ramipril, pendant 3 mois. Le critère principal de jugement sera la fraction d’éjection évaluée par IRM cardiaque.

La CRO (Contract Research Organization) Premier Research a été sélectionnée pour conduire l’étude. La sélection des centres est en cours et les dépôts réglementaires ont été effectués. L’étude sera menée dans 38 centres cliniques en Europe et aux États-Unis, et sera lancée prochainement. Les résultats de QUORUM sont attendus mi-2020.